question_epargne bookmark_picture module_picture
Accueil arrow Sicav-FCP arrow Sicav et FCP
 


Sicav et fond commun de placement Version imprimable

Principe

Tout d'abord, qu'est-ce qu'une Sicav (société d'investissement à capital variable) ou un FCP (fonds commun de placement)? Le FCP est une copropriété de valeurs mobilières. Les porteurs détiennent des parts de la copropriété qui est elle même une valeur mobilière. En détenant des parts de FCP vous êtes donc responsable des dettes de la copropriété à concurrence de l'actif du fond et proportionnellement à votre investissement. Le FCP n'a pas la personnalité morale, c'est le même principe que pour une SARL à savoir une responsabilité limitée. Une Sicav, est une Société Anonyme qui gère un portefeuille de valeurs mobilières. Acheter des Sicav, c'est devenir actionnaire de cette société. FCP et Sicav appartiennent à la famille des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières). En clair, ces outils sont des fonds d'investissement vous permettant d'investir en Bourse, tout en étant déchargés de la gestion au quotidien de votre portefeuille.

Rémunération

Il y en a pour tous les goûts, du plus risqué au moins risqué et donc du plus rémunérateur, potentiellement, au moins rémunérateur. Les revenus peuvent être perçus soit sous forme d'une distribution (versement d'un coupon) soit sous forme d'une capitalisation (qui sera perçue lors du rachat de vos parts).

1- Les supports de distribution reversent à leurs porteurs tout ou partie des revenus encaissés (coupons) sur leur portefeuille. Le coupon est généralement annuel, mais il peut aussi être trimestriel voir mensuel. Tous les OPCVM ne sont pas concernés.

2- En ce qui concerne les supports de capitalisation, les revenus sont cette fois réinvestis dans le portefeuille. Afin de répondre aux attentes des différents types de clientèle, un fonds peut à la fois proposer des parts de capitalisation, le plus souvent marquées de la lettre C, et des parts de distribution, suivies d'un D.

3- En ce qui concerne les OPCVM de capitalisation, une plus-value peut-être réalisée. Celle-ci est dépendante de plusieurs éléments dont la valorisation des actifs contenus dans le fonds. Par exemple, si vous avez investi sur un OPCVM actions françaises et que le marché affiche une hausse alors votre produit aussi. La performance dépendra de la qualité de la gestion effectuée par le gérant.

4- Enfin, les frais de gestion prélevés sur l'actif ont une répercussion sur le résultat. Leur pourcentage est indiqué dans la notice d'information, obligatoire, des OPCVM.

Fonctionnement

Ces OPCVM peuvent être investis sur tout type de support (actions, obligations, warrants, marchés à terme...). On distingue les types d'OPCVM en fonction des supports d'investissement sur lesquels ils sont positionnés (actions, obligations, secteur économique, secteur géographique...). Ainsi, des OPCVM peuvent être majoritairement investis sur certains supports (OPCVM actions, OPCVM obligations, OPCVM monétaire...), sur certaines zones géographiques (OPCVM Europe, OPCVM Asie...), sur des secteurs particuliers (OPCVM valeurs technologiques, OPCVM matières premières...), ou encore investis majoritairement sur des sociétés d'une certaine taille (OPCVM grosses capitalisations, OPCVM petites capitalisations...). A noter qu'il existe aussi des OPCVM classés en fonction du type de gestion. En fait, il y en a pour tous les goûts. Tout l'intérêt et la difficulté est de savoir arbitrer entre les supports en fonction de ses besoins, de ses attentes en terme de sécurité et de rendement, du dynamisme d'une zone géographique ou d'un secteur d'activité, de la durée potentielle de son placement...

Ces produits sont soumis aux risques du marché. Les produits actions sont plus exposés que les supports investis en obligations, les supports monétaires étant les moins risqués. Le capital investi sur ces supports n'est donc, en général, pas garanti. Cependant, il existe des fonds garantis. Ainsi, il existe de nombreux fonds à formule permettant de garantir plus ou moins son capital. Bien sûr, plus le capital est garanti et plus la rémunération est faible.

Le capital est entièrement disponible. Il vous suffit de passer un ordre de rachat pour le récupérer. La valeur liquidative d'un OPCVM est généralement calculée tous les jours sauf cas particuliers.

Avantages

- Capital disponible (Hors enveloppes particulières type PEA)

- Rémunération potentiellement élevée

- Investissement à la carte

Inconvénients

- Capital souvent non garanti

- Fiscalité peu favorable

Fiscalité

Sur un compte titre, les gains distribués (OPCVM distribution) sont taxés selon leur origine. Les dividendes d'actions françaises, européennes, ou d'un pays hors Union européenne ayant conclu une convention fiscale avec la France sont donc soumis à l'impôt sur le revenu. Ils sont taxables sur 60 % de leur valeur et bénéficient d'un abattement de 1 525 euros pour un célibataire et de 3 050 euros pour un couple. Le montant imposable est alors taxable à votre taux marginal d'imposition ou au prélèvement libératoire forfaitaire de 18 %. De plus, ces dividendes vous donnent droit à un crédit d'impôt égal à 40 % de leur montant. Cet avantage fiscal est plafonné à 115 euros pour un célibataire et à 230 euros pour un couple. Pour les prélèvements sociaux, l'imposition au taux de 12,1 % porte sur l'ensemble des dividendes perçus sans abattement. Concernant les intérêts d'obligations, vous pouvez opter pour le prélèvement libératoire forfaitaire de 30,1 % ou vous pouvez porter vos gains sur votre déclaration de revenus. Ils seront alors taxés à votre taux marginal d'imposition ajoutés des 12,1 % de prélèvements sociaux. Les plus-values sur Sicav et FCP (OPCVM capitalisation) sont imposées si et seulement si le foyer fiscal a cédé pour plus de 25 000 euros de titres sur l'année civile. Dès le franchissement de ce montant, les gains sont soumis au taux forfaitaire de 18 %, plus 12,1 % de prélèvements sociaux. Quant aux moins-values, elles s'imputent sur des gains de même nature et peuvent être reportées pendant dix ans.

A noter, les fonds détenus sur un plan d'épargne en actions ou sur un contrat d'assurance-vie multisupport suivent la fiscalité applicable à ces enveloppes.

Notre Avis : Un placement pour tout le monde, du plus avertis au néophyte. Le gérant s'occupe de tout.  Ce n'est pas pour cela qu'il faut faire aveuglément confiance. Une bonne lecture du prospectus descriptif de l'OPCVM est un minimum. Un suivi personnel des marchés financiers pour pouvoir procéder à des arbitrages opportunistes est un plus. Un très bon placement qui sur-performera nettement les livrets de tous types lors des phases haussières des marchés financiers, surtout s'ils sont placés dans des enveloppes telles que l'assurance-vie.

Dernière mise à jour : ( 08-02-2009 )
 
 
Copyright (c) 2007. Question Epargne. Template designed by Jooms.com