question_epargne bookmark_picture module_picture
Accueil arrow Livrets bancaires arrow Livrets non réglementés
 


Livrets bancaires et livrets B Version imprimable

Principe

Le livret bancaire non réglementé, aussi appelé compte sur livret ou livret B, est distribué par tous les établissements bancaires voir même par certains assureurs. Les intérêts issus de ces livrets sont soumis à l'impôt sur le revenu ainsi qu'aux prélèvements sociaux.

Rémunération

La rémunération de ces livrets est libre et varie d'un établissement à l'autre. Elle est généralement peu attractive après imposition. Ainsi, la rémunération brute (avant impôt) est actuellement comprise entre 1 % et 2 %.  A noter que certains établissements proposent des opérations promotionnelles limitées dans le temps  permettant d'accéder à des taux de rémunération légèrement supérieurs (ING Direct par exemple). D'autres établissements n'appliquent pas les mêmes taux de rémunération au capital déposé. Ainsi, le taux peut être plus élevé sur les 10 000 premiers euros, puis diminué au-delà.

Fonctionnement

Les retraits et dépôts sont possibles à tout moment. Ces produits fixent des plafonds de versement très élevés, par contre le capital restant sur un tel livret après retrait ne peut-être inférieur à un montant minimal sous peine d'entraîner sa clôture.  Il s'agit généralement du montant minimal exigé lors de son ouverture. Les intérêts sont calculés par quinzaine et sont crédités une fois par an (le 31 décembre). En pratique, les intérêts sont crédités dans la plupart des cas dans les jours qui suivent, c'est à dire début janvier. Le calcul des intérêts par quinzaine signifie que le capital ne produira pas d'intérêts s'il est placé pour une durée inférieure à quinze jours. En pratique, les intérêts sont calculés du 1er au 15 du mois et du 16 au 30/31 du mois. Par conséquent, il vaut donc mieux éviter de retirer de l'argent le 14, car il n'aura pas produit d'intérêts pour la période allant du 1 au 14. 

Avantages

- Disponibilité immédiate des sommes épargnées
- Sécurité du capital garanti

- Aucun plafond de versement

Inconvénients

- Fiscalité

Fiscalité

Les intérêts sont soumis à l'impôt sur le revenu. Vous pouvez opter soit pour le prélèvement libératoire forfaitaire de 30,1 % (18 % majoré de 12,1 % de taxes sociales) soit pour la déclaration de ces intérêts sur votre formulaire de déclaration de revenus. Dans le cas du prélèvement libératoire forfaitaire, l'établissement bancaire procédera directement à la retenue de 30,1 % avant de créditer les intérêts. Dans l'autre cas, ils seront taxés à votre taux marginal d'imposition ainsi qu'aux 12,1 % de prélèvements sociaux. Il en résulte que les personnes non-imposées ou faiblement imposées ont tout intérêt à choisir l'ajout des intérêts à leur déclaration de revenue. Ce choix peut-être modifié à volonté tous les ans en fonction de votre situation et sera pris en compte pour l'année suivante. Par contre, quelle que soit l'option fiscale choisie, les prélèvements sociaux (12,1%) sont maintenant retenus à la source. Ceci n'était pas le cas jusqu'à fin 2006.
 

Notre Avis : Ces placements sont maintenant devenus peu intéressants hors opérations promotionnelles, y compris pour les personnes non imposables. Ils peuvent néanmoins être utilisés sur de courtes périodes pour rémunérer et maintenir d'importantes sommes d'argent disponibles. Dans ce cas, voyez aussi les comptes à terme.

Dernière mise à jour : ( 19-07-2009 )
 
 
Copyright (c) 2007. Question Epargne. Template designed by Jooms.com