Classement des fonds
Il existe une multitude de fonds proposés sur le marché. Cette forte diversité, associé au jargon des professionnels, rend plutôt difficile de s'y retrouver pour le profane.

Les différentes familles de fonds de placement.

Si vous avez lu notre page précédente, vous avez vu qu'il existait plusieurs catégories de fonds différentes, dont les caractéristiques varient. Nous avons parlé des FCP et Sicav ainsi que de certains fonds particuliers tels que les FCPI, FCPR et FIP par exemple. Cependant la liste n'est pas exhaustive et il existe encore d'autres catégories de fonds telles que les SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) pour n'en citer qu'une.

Les différents types de fonds de placement.

Le fonctionnement des fonds au sein de ces "familles" peut aussi répondre à plusieurs critères différents entraînant ainsi un autre type de classification. Voici listés ci-dessous quelques types de fonds couramment rencontrés :

- les fonds de fonds : Comme son nom l'indique, contrairement à un fond classique dont le portefeuille est composé d'actions, ceux-ci sont composés de plusieurs fonds différents. Le risque est ainsi limité compte tenu d'une part, du nombre important d'actions différentes contenues dans ces portefeuilles, d'autre part, de la diversité de gestion rencontrée. En effet, chaque fond sous-jacent a un gestionnaire différent et un style de gestion qui lui est propre L'inconvénient majeur est que les frais engendrés par chaque fond sous-jacent s'accumulent et s'ajoutent à ceux engendrés par le fond de fonds lui-même, impactant de manière négative les performances.

- les fonds indiciels : Ceux-ci ont la même composition qu'un indice de référence donné et suivent donc ses performances. Par exemple, un fond indiciel CAC40 va reproduire les évolutions à la hausse ou à la baisse du CAC40.

- les fonds garantis : Le capital est garanti, parfois aussi une performance minimale, quel que soient les performances du fond. Cette garantie a un prix et, le capital est généralement immobilisé. De plus, les rendements sous-performent assez nettement les hausses des marchés financiers. Vous pouvez aussi entendre parler de fonds à cliquet. Dès que la performance atteint un objectif fixé, celle-ci est sécurisée par le transfert des capitaux sur des supports non risqués (actifs monétaires par exemple).

- les fonds éthiques : Ces fonds regroupent les fonds d'investissement socialement responsable et les fonds solidaires. Les premiers cités choisissent les sociétés de leur portefeuille selon des critères éthiques (social, environnement...) en plus de leurs performances financières. Les fonds solidaires reversent une partie de leurs commissions pour financer des projets humanitaires ou environnementaux.

- les fonds à horizon : Ces fonds sont destinés à être liquidés à une date donnée. Généralement, ils contiennent une forte proportion d'actions au début puis se renforcent en titres moins risqués tels que des obligations et des titres monétaires au fur et à mesure que l'échéance se rapproche.

- les fonds alternatifs : Encore appelé "hedge funds", ces fonds sont généralement domiciliés dans des paradis et fiscaux et ont une très grande liberté de manoeuvre. Ils utilisent tous les outils existant pour améliorer leurs performances. Par exemple, ils peuvent avoir recours à l'effet de levier et à l'endettement pour investir des sommes beaucoup plus importantes que celles qu'ils ne possèdent. D'autre part, le gérant (souvent investisseur lui-même dans son portefeuille) choisit très sélectivement ses investisseurs (ou clients) et gère de manière très opaque les encours du fond.

Vous pouvez aussi entendre parler de fonds souverains (ou fonds d'états), vous pouvez obtenir plus d'informations sur ce type de fonds dans nos dossiers ou en cliquant directement sur ce lien :  Les fonds souverains .

Gestion de fonds

Vous pouvez aussi entendre parler de fonds profilés. Ceux-ci sont surtout destinés aux personnes peu initiées et/ou qui veulent être déchargées de tout souci de gestion. L'établissement peut alors proposer ce type de placements, classés en fonds dynamiques, équilibrés ou prudents. Ainsi, les fonds dynamiques sont investis majoritairement en actions, les fonds équilibrés sont investis en actifs peu risqués (obligations et monétaires) associés à des actifs plus risqués (actions), permettant de stimuler la performance, et les fonds prudents sont investis en actifs peu risqués mais peu performants. Généralement, les profils dynamiques sont conseillés pour des placements de long terme (8 ans et plus), les profils équilibrés pour des placements de moyen terme (3-5 ans) et  les profils prudents pour des placements de court terme (1-3 ans). Attention, la notion de risque peut fluctuer d'un établissement à un autre et, un profil considéré comme dynamique par un établissement A peut-être moins risqué qu'un profil dit équilibré d'un établissement B.

Vous pouvez aussi entendre parler de gestion "Growth" (Croissance) ou "Value" (valeur). En effet, les entreprises sont classées en fonction de leurs perspectives d'évolution et de leurs valorisations. Ainsi, les gérants de fonds parlent de gestion "Growth" lorsqu'ils privilégient des entreprises à forte croissance et investissant leurs profits pour se développer. Elles servent donc peu de dividendes mais sont prometteuses pour l'avenir. Au contraire, ils parlent de gestion "Value" lorsqu'ils privilégient des entreprises peu valorisées et sous estimées par les marchés. Cependant, le classement d'une société donnée dans une des deux catégories peut varier d'un gérant à l'autre, en fonction de son appréciation personnelle.

Enfin, vous pouvez entendre parler de gestion "stockpicking" ou sélection de valeur. Dans ce cas, le gérant choisi les valeurs de son portefeuille au cas par cas en fonction de son style, de ses convictions et de sa philosophie d'investissement.

Conclusion : Il existe donc de très nombreux fonds d'investissement. Il y en a de toutes les couleurs pour tous les gouts et chacun y trouvera plus ou moins son bonheur. Reste à choisir les bons fonds dans cette jungle, opération qui n'est pas la plus facile loin s'en faut. A côté, le choix du support pour les contenir (compte-titre, assurance-vie, PEA, PEE, PERCO...) est une opération beaucoup plus aisée.

Dernière mise à jour : ( 03-02-2008 )