Compte courant rémunéré

Principe

L'argent présent sur votre compte courant est rémunéré, de la même façon qu'il l'est sur un livret.

Rémunération

La rémunération est très faible, de 0,5% à 1%, et variable d'un établissement à l'autre.

Fonctionnement

Le compte courant rémunéré fonctionne comme n'importe quel compte bancaire classique.  Les établissements bancaires pratiquent, dans la majorité des cas, des «dates de valeur». Ainsi, un dépôt effectué à un jour donné ne sera réellement crédité sur le compte et ne produira des intérêts que 2 ou 3 jours plus tard. Les conditions à remplir pour bénéficier de ces comptes sont très restrictives. Ainsi, des frais de gestion peuvent être demandés, l'accès à ces comptes peuvent nécessiter la souscription d'un service payé au prix fort. De plus, le compte n'est pas toujours rémunéré dès le premier euro, mais au delà d'un certain montant. Les intérêts sont calculés au jour le jour et sont crédités sur le compte périodiquement (tous les trimestres par exemple).

Avantages

- L'argent immobilisé sur votre compte vous rapporte.

Inconvénients

- Rémunération ridicule

- Accès restrictif souvent conditionné au paiement de services supplémentaires

Fiscalité

Les intérêts sont soumis à l'impôt sur le revenu. Vous pouvez opter soit pour le prélèvement libératoire forfaitaire de 30,1 % (18 % majoré de 12,1 % de taxes sociales) soit pour la déclaration de ces intérêts sur votre formulaire de déclaration de revenus. Dans le cas du prélèvement libératoire forfaitaire, l'établissement bancaire procédera directement à la retenue de 30,1 % avant de créditer les intérêts. Dans l'autre cas, ils seront taxés à votre taux marginal d'imposition ainsi qu'aux 11 % de prélèvements sociaux. Il en résulte que les personnes non-imposées ou faiblement imposées ont tout intérêt à choisir l'ajout des intérêts à leur déclaration de revenue. Par contre, quelle que soit l'option fiscale choisie, les prélèvements sociaux (12,1%) sont maintenant retenus à la source. Ceci n'était pas le cas jusqu'à fin 2006.

Notre Avis : Présente peu d'intérêt à l'heure actuelle si ce n'est pour votre banquier qui l'utilise pour vendre des services additionnels.

Dernière mise à jour : ( 08-02-2009 )